RSS
RSS
Isaac Rahvell



 
AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexionFAQCalendrier

Partagez|

Isaac Rahvell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 37
Race : Humain Sud
Métier : Hors la loi
Classe : Voleur

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
12/12  (12/12)
Alignement Alignement: Chaotique Neutre
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces1558

MessageSujet: Isaac Rahvell   Mar 6 Sep - 3:12



ISAAC RAHVELL



Age : 20 ans

Surnom(s) : Le Diablotin Vert, Le Voleur de Coeurs, L'Amoureux des Claques

Droitier / Gaucher : Droitier

Race : Humain

Classe : Voleur

Métier : Hors-la-Loi

Alignement : Chaotique Neutre

Inventaire du personnage :
Arc et munition (16)
Gilet de cuir
Dague
+ Outils de crochetage (5)

Or :

Apparence physique :

Isaac est un homme d'une vingtaine d'années, à la peau claire, mesurant 1m78 et pesant 75 kg. Relativement charismatique, les traits de son visage sont fins, soignés, comme ceux d'un jeune noble qui aurait passé plus de temps à compter fleurette qu'à croiser le fer avec son mentor. Ses yeux d'un vert profond, légèrement en amande, ont une allure presque elfique et sont surmontés par une paire expressive de sourcils arqués. Son nez droit semble n'avoir jamais croisé la route d'un poing ganté d'acier, de même pour son éclatante dentition qui fait partie d'un sourire si ravageur qu'il lui vaudrait le titre de l'homme le plus égocentrique de Galgals. Ses cheveux, qu'il tente de coiffer malgré leur rébellion, sont d'une couleur rappelant la saison où les feuilles des arbres en viennent à rejoindre la terre promise, à savoir, auburn.

Pourtant, derrière cette allure qu'on pourrait qualifier d'angélique, Isaac est un voleur, et encore mieux, un hors-la-loi qui avait côtoyé bon nombre de bandits et autres escrocs. Sa silhouette athlétique a été tracée au cours de ses nombreuses escapades nocturnes, de même pour son beau sourire qu'il avait perfectionné pour se fondre dans la foule et se faire passer pour un homme de confiance. Malgré l'absence de blessures au niveau de son visage, son dos et ses flancs ont subi bien des douleurs qui lui ont laissé des traces plus ou moins profondes sur sa chair.

Caractère/Mental :

La survie avant tout.

Isaac est un homme indépendant qui fait passer ses besoins avant celles des autres. Aider les autres ne lui viendrait jamais à l'esprit tant qu'il n'y gagne pas quelque chose en retour : de l'argent, de la reconnaissance de la part d'une belle femme, ou encore simplement pour tromper l'ennui lorsqu'il lui arrivait d'avoir envie de se dégourdir les jambes. Mis à part la soif de richesse, Isaac est avant tout un homme qui cherche les sensations fortes, moins il s'ennuie, mieux il se porte. Il est aussi quelqu'un d'ambitieux : devenir le meilleur voleur au monde, devenir l'homme le plus riche, se faire un nom dans l'histoire, devenir un gladiateur reconnu. Cependant, ces rêves ne restent que des idées en l'air qu'il évoque pour se donner un semblant de but. L'important, pour lui, étant de profiter de sa vie autant qu'il le pouvait.

Socialement, il ne s'agit pas de quelqu'un de timide ou réservé ; au contraire, il se montre même étonnamment bavard, chaleureux et parfois un peu trop espiègle. Sa présence est souvent source de dérangement pour les personnes qui seraient le genre de personne à préférer le calme et à profiter de moments seules avec elles-mêmes pour se ressourcer. S'il lui arrive d'avoir des personnes dignes de confiance auprès de lui, il n'hésitera pas à leur prêter main forte, en sachant bien évidemment que ces derniers lui rendraient la pareille. Malgré le fait qu'il soit un individualiste, il a son propre code de vie qui ne fait pas de lui un saint, et encore moins, un homme mauvais. Isaac n'est pas un meurtrier ; mais s'il devait choisir entre tuer ou être tué... La première option est bien la meilleure pour lui.

Enfin, ses plats préférés sont les fruits de mer.

Dons et/ou Talents :
Larcins : 10 tentatives possibles par jour (x10/Jours).
Vif : le voleur peut se dégager d'entraves moyennant une action et n'a pas besoin d'utiliser de point d'action pour se relever.
Agile : bonus de +1 à sa tentative d'esquive

Compétences et caractéristiques :
-Classe :
Dextérité, Charisme
Crochetage, camouflage urbain, évasion, déplacement silencieux (urbain), détection, évaluation, escamotage, fouille, langage secret des voleurs, utilisation d'objets magiques
-Métier :
Alphabet secret des voleurs, camouflage (rural & urbain), commérage, pose de pièges, équitation, connaissance du monde de Galgals, déplacements silencieux (rural & urbain), escalade, législation, perception
-Race :
Acrobatie

Histoire :

A la cité des sables, il n'était pas rare que des aristocrates et autres nobles aux idées quelques peu malsaines, suivant le point de vue adopté, viennent y faire leurs achats d'esclaves en tout genre. L'un d'eux, un certain Galaad Rahvell, tomba sous le charme d'une femme qu'il avait trouvée magnifique, malgré son statut. A la place des émotions primales qu'il aurait du éprouver, il s'était laisser envoûter par les charmes qu'elle lui lançait malgré elle, autant physiquement que moralement. Galaad savait qu'aucun membre de sa famille ne saurait tolérer une union officielle entre eux deux ; ni même la présence d'une femme dont la seule fonction était portée sur le plaisir charnel sous leur toit. Le jeune noble profita tout de même du séjour de sa famille à la cité des sables pour flâner autour du marché aux esclaves ; et notamment durant les soirs de fête où bon nombre de voyageurs avaient l'occasion de se rassembler pour danser et s'enivrer jusqu'à vider les tonneaux. Galaad put ainsi s'approcher de la jeune femme et, sans vraiment savoir pourquoi ni comment, profita d'un agréable moment avec cette dernière ; un agréable moment qui le fut également pour la jeune esclave qui répondait au nom d'Alessa ; et qui, elle aussi, tomba sous le charme de l'innocence et de la galanterie que faisait preuve le noble qui finirait sans aucun doute chevalier impérial.

Enfin soit, Galaad dut quitter et oublier Alessa, la laissant livrée à elle-même et avec le poids d'une autre vie qui avait déjà commencé à grandir en elle. Consciente de sa faute envers son propriétaire actuel, Alessa tenta tout de même de dissimuler tant bien que mal l'enfant qu'elle portait en son ventre ; mais au bout de quelques mois, elle ne put que subir le châtiment réservé aux prostituées qui avaient osé se permettre un tel caprice aux yeux de leurs maitres. Fort heureusement pour elle, le marchand d'esclave qui s'occupait de son cas s'était montré étrangement clément et d'une douceur extrême : elle était sa fille favorite, elle était son bien le plus cher, et elle était aussi un produit dont il avait l'occasion de consommer. Il savait qu'il aurait beaucoup plus à perdre s'il s'avérait que la clientèle venait à être au courant qu'il usait d'elle et, de plus, qu'elle était enceinte.

Le marchand d'esclave chercha alors à isoler le plus possible Alessa, l'enfermant presque dans ses propres appartements. L'affaire ne devait en aucun cas être ébruité et il informa ses clients habitués, ainsi que son propre personnel, que la belle Alessa avait simplement été achetée au prix fort et transférée en toute discrétion.

Ce fut donc dans cet environnement que naquit Isaac. Il fut, comme tout enfant pouvait l'espérer, aimé par sa mère ; mais ne put profiter de cet amour autant que les autres enfants pouvaient profiter. Son éducation fut partagée entre les différents esclaves qui n'avaient pas encore été vendus et dont le seul but était de vivre pour le marchand d'esclaves et d'animer ses rayons. Isaac voyait en ces esclaves sa famille, des êtres miséreux qui avaient un coeur et des sentiments à lui transmettre. Son triste avenir était celui de devenir, lui aussi, un esclave, et dès qu'il eut l'âge de causer des problèmes, il connut bien vite le sort de la punition ; et par la même occasion, les coups de fouet. Sa mère fut le seul véritable rempart qui le maintenait à l'abris des coups quand elle était présente. Le reste du temps, il était seul, tandis que les autres s'affairaient avec des clients. Voir sa mère partir avec un autre homme régulièrement n'était plus une surprise pour lui. Il avait grandi en tant qu'esclave et il le pensait comme tel ; mais son esprit, encore jeune, était curieux ; et il le restait malgré les brimades verbales et les insultes de la part de son "maître" qui avaient pour but de le rabaisser, de diminuer sa confiance en lui, de l'humilier.

Tout comme sa mère put rencontrer son père, Isaac fit la connaissance de quelques enfants de nobles bien trop curieux qui s'aventuraient par là par curiosité, hors de la surveillance distraite de leurs parents. Connaître de nouvelles personnes, écouter les histoires de tels ou tels aventuriers dans le monde entier, entendre parler de créatures fantastiques aux dents aiguisés, aux griffes menaçantes et aux terribles rugissements, éveillaient en Isaac l'âme de l'aventurier qui sommeillait en lui. Il était jeune, il se posait des questions, et il voulait découvrir ce qui se trouvait au-delà des murs de la cité des sables. Il ne voulait pas finir comme les autres membres de sa famille : mourir misérablement dans un enclos, enchainé, sans connaitre d'autres horizons. Alessa le comprit bien vite : elle avait d'autres projets pour lui.

Un jour, le marchand d'esclaves décida de partir pour la Cité Impériale où attendait là-bas un de ses amis pour procéder à des "échanges d'articles". Un convoi d'esclaves fut donc organisé où prirent place Alessa et Isaac. Ce fut la première fois qu'Isaac quitta la Cité des Sables et il découvrit enfin le monde extérieur et son étendue inimaginable. Il était alors âgé de huit ans et était assez intelligent pour comprendre les subtilités d'une vie humaine. Sa mère décida donc de lui révéler l'identité de son père : Galaad Rahvell.

Malheureusement, le destin tragique voulut que des brigands s'attaquent au convoi d'esclaves, bien que ce dernier ait été défendu par des mercenaires et autres gardes-du-corp coriances. Dans la panique, Alessa intima à son fils de fuir, de survivre et de vivre. La peur dans l'âme, Isaac parvint à s'enfuir tandis que les flammes et les ténèbres engloutissaient la silhouette de sa mère.

Sa route croisa finalement une bande de hors-la-loi dans le désert de Selgem. La fine équipe de coupe-gorges la prit sous son aile ; non sans le traiter avec des méthodes barbares et puériles. Cependant, Isaac ne se laissait jamais faire, ce qui eut pour effet d'amuser bien plus les brigands. Ces derniers l'emmenèrent jusqu'aux Havres afin de décider de ce qu'ils feraient du marmot ; mais arrivés sur place, Isaac parvint à s'échapper et à disparaître dans les ruelles sombres des Havres.

Ce fut donc aux Havres que la vie de Voleur d'Isaac débuta. Il fréquenta d'autres enfants perdus qui avaient vécu plus ou moins les mêmes expériences que lui, côtoya des escrocs et des hors-la-loi bien plus dangereux qui utilisaient ces mêmes gamins pour exécuter des tâches douteuses et eut aussi affaire avec la violence des commerçants et le manque de pitié des gardes. Seuls les mendiants, les prostitués et les esclaves ne semblaient le rejeter.

Au fil des années, Isaac rencontra bon nombre de voleurs et d'hors-la-loi. Il eut maintes occasions de travailler avec ces derniers, lors de braquages, de guet-apens et même de bagarres entre groupes de bandits. En grandissant, son charisme lui attira l'attention des prostituées, tout comme son intérêt pour les femmes grandissait. Il n'avait jamais vu ces belles dames comme étant une source d'informations potentielle et fut surpris d'apprendre à quel point une claque bien effectuée pouvait le faire tomber dans les pommes.

Isaac se fit rapidement un petit nom dans les bas-quartiers des Havres. Au niveau de la loi, personne ne connaissait son identité ; et personne, auprès de ses connaissances, n'oserait le dénoncer, faute de preuves évidentes. Néanmoins, il avait eu quelques surnoms : le Diablotin Vert, pour sa malice, son expertise de Voleur et ses yeux verts ; le Voleur de Coeurs et l'Amoureux des Claques pour... Bien des raisons qui ne seront pas étayées ici.

Aux Havres, Isaac avait donc quelques connaissances : deux voleurs avec lesquels il avait grandi, quelques marins, des prostituées et, enfin, un aubergiste ; du moins, si ces derniers n'avaient pas démissionné ou quitté la ville entretemps.

Quelque part sur Galgals, Alessa était encore vivante et Galaad écoulait une vie paisible à la Cité Impériale. La route d'Isaac finira-t-elle par croiser celles de ses parents ? Ou bien l'avenir lui réservait d'autres surprises ? De toute évidence, Isaac se fichait pas mal de l'existence de son père ; du moins, pour le moment.

Remarque?
-

Ou avez vous connu le forum?
Anciennement Kaëllwan, de retour parmi vous pour de bon et pour longtemps (et je l'espère fortement) !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Rahvell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» On a déjà vécu ça ou presque. [PV Isaac]
» Isaac "Target" Queen
» Way to the futur [PV Isaac & Scott]
» The Binding of Isaac (Le Sacrifice d'Isaac) (Attention âmes sensibles)
» Isaac Maslov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galgals :: L'autre monde :: Les Aventuriers :: Les Préfaces-
Ouvrir/Fermer la ChatBox