RSS
RSS
Eoghan Aran, la pupille de Faubus



 
AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexionFAQCalendrier

Partagez|

Eoghan Aran, la pupille de Faubus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 9
Race : Humain
Métier : Apothicaire
Classe : Mage

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
12/12  (12/12)
Alignement Alignement: Neutre Strict
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces3900

MessageSujet: Eoghan Aran, la pupille de Faubus   Sam 22 Juil - 23:55



EOGHAN ARAN



Age : 28 ans

Surnom : La pupille de Faubus, Le Cancre

Droitier / Gaucher : Droitier

Race : Humain

Classe : Mage

Métier : Apothicaire

Alignement : Neutre Stricte

Inventaire du personnage : 1 Pilon/Mortier, 1 Dague, 10D6 d'or, 1D6 de fioles de 10cl, 2 bandes de lin + Bâton

Or :

Apparence physique :

Des cheveux noirs jais en bataille tombant quelque peu sur son front. Un visage sérieux et intelligent dont les sourcils laissent penser qu’il réfléchit constamment. Ses yeux marrons évoquent celui d’un calme inébranlable, mais trahissent d’avantage une clairvoyance d’esprit et une logique insurmontable. Un nez droit, une barbe partiellement entretenue.

Derrière ses vêtements amples de voyage se cache un physique très sec avec quelques reliefs musculaires. La pratique de la magie ne doit en aucun cas affaiblit ce dernier. Il pratique donc quelques exercices physiques pour garder la forme car sinon il s’épuisera trop vite lors de ses incantations. Il atteint donc les un mètres 80 pour 70 kilos.
Ayant été la pupille du vénérable Mage Faubus, il a pu donc profité des finances de ce dernier pour s’acheter du tissu de qualité et quelques ornementations.

Caractère/Mental :

On peut noter en premier lieu une grande persévérance quand il entreprend quelque chose. Pour lui l’échec n’existe pas. Eternelle rêveur et amoureux de connaissance, il se montrera totalement dévoué envers sa curiosité intellectuelle. Cela, c’est la plupart du temps. L’autre moitié du temps, il doute, se remet trop en question et perd confiance en lui. C’est l’effet des railleries qu’il a subi étant enfant dans l’orphelinat de la Cité des Sables. Des fois, il est le Cancre. Des fois, la pupille de Faubus. Peu lui en faut pour basculer dans l’un ou l’autre.

Dévoué envers sa curiosité intellectuelle, certes, mais des fois celle-ci peut aider son prochain ou pas. Il n’est loyal à aucune cause car aucune cause n’est vraiment ralliée à la sienne : celle de la connaissance simple. La guilde des Magie s’est montrée douteuse aux yeux de Faubus avec ces rumeurs de cryptes maudites. Son Maître et lui-même craignaient pour l’intégrité de la Guilde des Magies. Quant aux combattants de l’ombre, si preux soit leur quête, elle n’est en rien dédié à la connaissance. Même si ces derniers entretiennent de très bonnes relations avec eux.

Ainsi, Eoghan ne se range dans aucun parti politique et ne se montrera pas spécialement loyal à quiconque. Pas non plus traître ou couard, mais il a juste des motivations assez spéciales qui peuvent de temps à autre convergeaient avec d’autre, mais cela ne va pas plus loin.

De même que sa nature. Eoghan est un homme bon et aimant, mais il a appris au prix de douloureuses expériences auprès de son Maître que la vie se montre cruelle parfois, mais juste. Ainsi, certains sacrifices doivent être fait pour que perdure l’équilibre de ce monde. La nuance entre un sacrifice nécessaire et un acte de barbarie. L’acte de barbarie, Eoghan ne le cautionnera pas du tout et l’empêchera même. Le sacrifice nécessaire, il s’y résignera sans sourcillait.

Bref, Eoghan est un homme de science, d’étude et de rêve. Une vie de réflexion sur les rouages du monde l’a rendu, à la longue, très vif d’esprit. Il réfléchit vite et bien. Il analysera beaucoup dans un premier temps, lors de ses interactions sociales. Il a même développé une sorte de sixième sens tellement ses yeux perçants dissèquent tout. Défaut ou qualité professionnel, à son interlocuteur d’en juger.
Son parler est également assez sophistiqué quand la fantaisie lui prend. Il s’exprime fort bien et adopte un ton proche de celui du théâtre quand il prend la parole. Cela lui donne un certain charme car notre homme n’en est pas dépourvu loin de là. Il sera très bon en diplomatie et sera user sans mollir de tout son phrasé mûrement réfléchit.

Dons et/ou Talents :

~°~ Projectile Magique ~°~
Temps d’incantation : 1 action
Incantation : Gestuelle
Utilisation : 3 fois par jour IG
Portée : 3rnds
Zone d’effet/Cible : 1 créature
Jet de réussite : lire
Aucune créature non protégée par la magie ne peut y échapper et subit 1D4 de dégâts.

~°~ Protection contre le Mal ~°~
Temps d’incantation : 1 action
Incantation : Gestuelle
Utilisation : 1 fois par jour IG
Portée : toucher
Durée : 3 round par niveau
Ce sort constitue une barrière magique autour du sujet, ce qui confère à ce dernier un bonus de +2 à ses jets de défenses.

~°~ Identification ~°~
Temps d’incantation : 1 action
Incantation : Gestuelle
Utilisation : 1 fois par jour IG
Zone d’effet/Cible : 1 objet
Ce sort vous permet d’identifier les objets inconnus de votre inventaire. Le mage connait donc les propriétés magique ou maudite d’un objet, ainsi que son nom et sa provenance...

• Sens de l'initiative : permet d’attaquer le premier


Compétences et caractéristiques :

-Classe : Alphabétisation, Concentration, Connaissances (Histoire et religion de son espèce), Connaissance des Langues, Psychologie

-Métier : Alchimie, Alphabétisation, Connaissance des plantes, Connaissance des poisons, Immunité aux poisons, Préparation de poisons, Pathologie, Traumatologie

-Race : Sixième sens : Permet d'obtenir un secret sur un personnage ou un lieu.

Histoire :

Le jeune homme au centre de ce qui ressemblait à une bibliothèque pour le moins désorganisé au possible s’agitait et remuait quantité de parchemins avec avidité. Rien ne semblait avoir un quelconque intérêt. De temps à autre, il s’arrêtait et se plonger dans une lecture de ce qui semblai être des notes avant de repartir de plus belle.
Il avait la mine fatiguée, mais animé par une certaine démence. Ce qui le rendait peu fréquentable. Pourtant, c’est bien la responsable des lieux qui se frotta au forcené.

« Je ne crois pas que le Maître Faubus se réjouirait de voir ainsi sa pupille s’aliéné dans son bureau d’étude. Lui-même disait qu’en tant que magicien nous nous devons d’étudier le monde en allant à sa rencontre et pas uniquement en le lisant dans une bibliothèque. Auriez-vous oublié toutes vos excursions en pleine nature à chercher des plantes pour concocter vos infâmes potions à affiner vos talents d’Apothicaire ? »

C’était une femme sèche et profondément à cheval sur les traditions. Eoghan savait pertinemment que son comportement l’exaspérait, mais il n’en avait cure

« Merci Adèle, je me rappelle très bien de tous ces enseignements. Et remerciez nos infâmes potions qui vous ont sauvé de ce poison. La prochaine fois demandez-nous si ce fruit est comestible ou votre gourmandise causera votre perte. »

La vieille dame se contenta d’hausser les sourcils en signe d’acquiescement. Empreint de nostalgie depuis la mort du Maître, Eoghan préféra replonger dans les souvenirs et la vie que lui avait donné Faubus.

Souvenir douloureux de la fin de vie de son mentor. Eminent personnage qu’illuminait Galgals de sa sagesse et pour sa réflexion très avisé sur tout. Sentant le crépuscule de sa vie approchait à grand pas, il a donc décidé pour sauvegarder sa mémoire et son savoir de prendre un enfant sous son aile et de lui livrer tous ces secrets ou presque. On lui présenta bon nombre d’élèves, mais aucun ne sembla lui satisfaire. Puis, un beau jour, il se promena dans la Cité des Sables. Il vit un jeune garçon orphelin se réconforter dans l’étude de la magie tentant en vain de canaliser un projectile magique. Il disait qu’il voulait comprendre le monde entier et toutes ces règles qui le régissaient. La vie de mage était donc toute tracée pour lui. Sacrément éveillé pour son âge au premier abord, mais hélas, les gens de la cité l’appelaient le « Cancre ». Il n’était bon à rien et même dans ce qu’il entreprenait sérieusement, il obtenait de piètre résultat, mais sans jamais montrer le moindre signe de découragement. Faubus détermina le garçon comme étant parfait comme élève.

Faubus organisa l’adoption de Eoghan qui s’empressa d’accepter. Pour l’enfant, c’était une chance d’avoir un père de substitution et une chance de toucher du bout des doigts son rêve d’être un mage respecté et honoré. Non, un Cancre aux yeux de tous. La rumeur disait également que Faubus était dans une situation similaire à Eoghan. Orphelin, seule, marginalisé et pas doué.

Aux yeux du Maître Faubus la logique de cet arcane si particulier s’acquiert plus ou moins facilement selon les cas. En revanche, seul une vraie passion pour l’apprentissage et une patience inébranlable comme le démontrait Eoghan qualifiait un grand magicien. Cela s’inscrit dans la doctrine de Faubus qui veut qu’un vrai maître soit un éternel étudiant.

En outre, la notion centrale dans l’éducation de Faubus était la notion d’équilibre. Le monde est pour lui une balance dans un équilibre parfait. D’un côté la vie, l’autre la mort. Tout est savamment imbriqué dans un rouage. Sa doctrine défend cet équilibre. Faubus était également un illustre apothicaire. La nature présente des plantes pour soigner et d’autre pour tuer, mais celle qui soigne avec le mauvais dosage peuvent tuer et inversement. Encore une fois, l’Equilibre.

Il convient de comprendre ce qui s’inscrit dans cette logique. La différence entre un sacrifice nécessaire et un acte de barbarie.
En exergue, cet évènement qui le marqua profondément…

Eoghan, encore jeune, avait adopté un lapin qui s’était blessé non loin du bureau de Faubus. Il le soigna avec des plantes médicinales.
Lorsqu’il le relâcha en pleine nature, un renard le chassa et le dévora. Attristé, Faubus l’amena devant la tanière du renard et pu voir que le renard nourrissait ses petits avec le lapin.

« Un est tout. Tout est un. Le sacrifice de ce lapin a permis la sauvegarde de plusieurs renards. C’est cela l’Equilibre. »

Après, une entré à la matière difficile, le petit Eoghan devint le disciple que voulait Faubus. Humble et assoiffé de connaissance. Pas vraiment doué, mais avec les années et tout ce que son mentor lui apporta, il lui prouva, qu’un jour, il sera plus qu’apte à devenir aussi brillant, voir meilleur que lui. A lui de ne pas douter et de persévérer comme il a toujours fait.

Sur son lit de mort, Faubus débita bon nombre d’ineptie, de théorie incompréhensible et propos occultes. La fièvre le rendait fou et sa sénilité n’arrangeait rien. Ainsi s’éteignait l’un des cerveaux le plus brillant de ce siècle. Triste vie et triste fatalité pour un homme tel que lui.

Il se regarda dans un miroir et constata l’ampleur des désastres que peut faire plusieurs nuits blanches. Il demeurait là, en ces murs, hanté par la mémoire de son mentor, à dévorer intellectuellement tout ce qu’il lui passait sous la main.

« Mais vous avez raison, j’imagine. Sa mort à laisser un tel vide. Comment pourrais-je honorer sa mémoire ? Le Cancre de la Cité des Sables ? Moi ? »

Adèle soupira. Malgré toutes les louanges que Faubus prêtait à son élève, de temps à autre, il se montrait tellement décourageant. C’était navrant. Il était clairement capable de fulgurance, mais il avait ce manque de confiance en lui qui agissait tel un boulet à ses chevilles.

« Vous êtes sa pupille, jeune homme. Vous êtes la sauvegarde de sa mémoire alors comportez-vous comme tel. Assumez votre héritage où sinon pour la première fois de sa vie, il se sera trompé sur votre compte ! »

« Ma cher Adèle, je me demande bien ce que mon antipoison a pu sauver en vous, si ce n’est une pierre et non un cœur qui bat. Laissez-moi faire mon deuil, je vous prie. »

Ne sachant pas vraiment quoi répondre à cela, elle le laissa comme il lui avait sommé. Eoghan s’affala dans le fauteuil ô combien confortable de son défunt maître et s’endormis quasiment aussitôt d’un sommeil plein de nostalgie.



Remarque?

Ou avez vous connu le forum?




...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eoghan Aran, la pupille de Faubus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Décoloration de la pupille
» c o p p i e ★ pupille astrale et psychotrope (délai)
» Ferikk Call'Aran
» Arrivée au calme [Demoras]
» Présentation des Créatures Fantastiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galgals :: L'autre monde :: Les Scellés :: Les Préfaces-
Ouvrir/Fermer la ChatBox