RSS
RSS
Roward Leedod



 
AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexionFAQCalendrier

Partagez|

Roward Leedod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 4
Race : Humain.
Métier : Chasseur de nocturnes.
Classe : Assassin.

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
12/12  (12/12)
Alignement Alignement: Loyal Mauvais
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces2000

MessageSujet: Roward Leedod   Ven 1 Sep - 15:25



Roward Leedod



Age : 21 ans.

Surnom : -.

Droitier / Gaucher : Droitier.

Race : Homme du nord.

Classe : Assassin.

Métier : Chasseur de nocturnes.

Alignement : Loyal Mauvais.

Inventaire du personnage : Cape noire, Dague en argent, petit sac, Arbalète et munitions + masque.

Or : À déterminer.

Apparence physique : Roward est une personne en soi très banale. Sa posture et son gabarit n’attirent pas particulièrement l’attention -  il pèse environ soixante trois kilos et mesure un mètre soixante dix-neuf. À vrai dire, Roward semble vouloir se limiter à un style d’une horrible banalité et sans une once d’extravagance afin de garder un anonymat, son métier l'obligeant. Ainsi, en civil, il préfère se vêtir d’une simple tunique marron, d’un pantalon ample noir, ainsi que de bottes en cuir de mauvaise facture. Lorsqu’il compte accomplir l’une de ses nombreuses chasses, il revêtit une cape noire et un simple masque en métal, vierge de toute décoration.
Quant à ses traits, ils sont tout aussi banals. Ses cheveux bruns sont courts de sorte qu’ils ne l’encombrent pas durant son travail et sa barbe est taillée avec une certaine négligence, bien qu’il essaye de la raser lorsque le temps le lui permet.

Caractère/Mental : Roward voue une certaine haine envers les nocturnes. Lorsqu’il est question des suceurs, il n’est pas rare que le jeune homme s’emporte, se laissant guider par ses émotions. Malgré ces dérapages occasionnelles, Roward arrive à garder un semblant de lucidité - la plupart du temps -  sans aller dans les excès et commettre des actions irréparables sur un coup de tête. Il aura simplement tendance à vouloir favoriser une mort lente et atroce pour ses proies, plutôt qu’une mort rapide et efficace, chose qui peut être parfois embêtant lorsque que son métier demande une certaine touche de discrétion. Hors de sa profession, le jeune homme reste une personne plutôt froide, bien que très polie et cordiale, afin de ne pas s’attirer des ennuis par des paroles un peu trop arrogantes ou insolentes.  

Dons et/ou Talents : Lame empoisonnée, larcin, embuscade + ennemis jurés : nocturnes

Compétences et caractéristiques :
-Classe : Camouflage rural & urbain, Connaissance des pièges, Connaissance Poisons, Déplacements silencieux (rural & urbain), Détections, Escalade, Esquive, Filature, Fouille, Saut.
-Métier : Alphabétisation, Déplacement silencieux (rural et urbain), Imitation, Immunité aux maladies, Intimidation, Filature, Maîtrise des cordes, Pose de pièges, Reconnaissance des pièges, Sixième sens.
-Race : Perception.

Histoire : Roward est né d’une jeune mère cordonnière, dans un petit village aux abords de la cité impériale. Son père fut soldat, avant de mourir durant ses fonctions ; il n’en sait pas plus. Son enfance fut plutôt tranquille, vivant de la profession de sa mère, celle-ci réparant quelques chaussures de droite à gauche et parfois celle de gens fortunés, lui donnant ainsi l’occasion d’arrondir un peu leur profit.
À l’âge de douze ans, le jeune garçon reçut une proposition afin de devenir apprenti au côté d’un boulanger qui n’avait aucun fils à qui léguer ses connaissances. Heureux de se trouver un avenir, il accepta, soutenu par sa mère.

Quelques années plus tard, lui et sa mère furent capturés par des esclavagistes alors qu’ils rentraient chez eux. Ils avaient été surpris durant leur trajet par des d'hommes armés -en sachant que leur maison était à l’écart de la plupart des autres habitations. Ils ne purent rien faire si ce n'est se débattre. Ainsi, ils furent amenés et enfermés dans des cages, faisant route vers le nord.  
Ce fut dans la charrette dans laquelle ils voyageaient, de la voix d'un passager discret, que Roward sut où ils allaient et pourquoi ils y allaient ; ils semblaient aller tout droit vers le domaine des nocturnes, étant  destiné à servir de garde-manger pour leur compte.

À peine quelques jours après leur capture, la caravane fut arrêtée par deux étrangers. Sans déclarer leurs intentions, ils attaquèrent par surprise les esclavagistes. Il y eut un combat, durant lequel l'un des étrangers en profita pour ouvrir les cages. Pressés de retrouver leur liberté, les esclaves essayèrent de s'enfuir, se bousculant sans prendre compte de l'autre, fuyant vers la forêt qui bordait la route. Durant leur fuite, ils furent arrêtés par un détachement d'esclavagistes. S'ensuivi un massacre, ils furent tués jusqu'au dernier, n'ayant montré aucune intention apparente de se soumettre.

Roward fut le dernier à sortir, en compagnie de sa mère, ainsi il ne fut pas pris au piège comme les autres. Voyant que la forêt n'était pas le bon échappatoire ils prirent une toute autre direction. Malgré leur avancée, les quelques esclavagistes qui n'étaient pas occupés à combattre les étrangers réussirent à rattraper la famille.
Ils tuèrent sa mère, après qu'elle ait essayé de résister afin d'éviter un avenir de servitude à son fils. Les étrangers intervinrent avant qu'ils n'eurent le temps de tuer Roward.

Seul survivant, le garçon fut pris par ses sauveurs, qui s'avèrent être des chasseurs de nocturne. Guidé par un élan de colère et de tristesse, il les supplia de le prendre avec eux. Après mure réflexion, ils acceptèrent, ne pouvant laisser un gamin - désormais orphelin - seul. Ils voyaient d'ailleurs en lui un autre allié à leur cause, chose qui n'était pas négligeable.

Comme ils s'y attendaient, l'enfant embrassa leur cause avec un certain zèle, désireux de venger sa mère et surtout ses semblables. Son entrainement commença une semaine plus tard. Elle dura une poignée d'années, durant lesquels il apprit à maîtriser diverses armes, ainsi que plusieurs poisons, utiles pour assurer une mort rapide ou ... lente.
Une fois qu'ils jugèrent sa formation finie, il les quitta, partant pour la cité impériale, lieu où il commencerait sa chasse. Une chasse qui ferait partie d'une longue série de 'ménages'  ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Le Narrateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 2901
Race : toutes
Métier : tous
Classe : MJ

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
0/0  (0/0)
Alignement Alignement: Neutre Strict
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces

MessageSujet: Re: Roward Leedod   Lun 4 Sep - 14:51
Tu as passé beaucoup de temps à écrire une histoire de pirates pour finir chasseur de Nocturnes ? A mon sens ton envie dessert l'effet 'convainquant' de l'histoire; de la rencontre du mentor de ton perso et de sa formation en tant que chasseur de nocturnes.
Clairement j'ai du mal à trouver le scénario tangible et 'bien joué'... les lignes de dialogues, entre ton perso et son mentor, sont lourdes et mal amenées.

D'ailleurs je vais être un peu pointilleuse sur quelques éléments de l'histoire que je trouve très faibles ou mal amenés :

---------------------------------------------------
• Je passe (mais je note) l'idée que ton personnage se souvient de l'orage au jour de sa naissance, du ballotement du navire et du dernier soupir de sa mère...
Pour moi il s'agit là d'un 'faux' souvenir, généré par le fait qu'on lui ai raconté les conditions de sa naissance ?
Je ne vois pas l'intérêt de dire que ton perso s'en souvient vraiment...
Ou alors pourquoi ?
---------------------------------------------------

La vie préservée de Pirate

Le père de ton perso était donc un capitaine pirate.
Il n'a pas préservé son enfant de la vue du sang, de la 'dureté' de la vie et il lui a appris à lire et à écrire autant qu'à manier la dague.
Jusque là j'ai envie de dire : normal... ?

Parce que si son père, Capitaine Pirate et désormais sans femme, n'avait pas voulu assumer seul un enfant à bord il l'aurait tué ?
Ou débarqué dans un bordel chez une pute de 'confiance' ?
Voire il l'aurai considéré comme un membre de son propre équipage... ce que tu as choisi de faire.
Il faut alors une sacrée autorité auprès de ses hommes pour que l'enfant ne devienne pas une victime et un élément utilisable par quelques mutins !
D'autant que je ne vois pas en quoi un capitaine pirate voudrait préserver son fils de ce qu'est la vie en laquelle il croit et qu'il a choisi... en le gardant à bord ? Une vie de hors la loi, de pillage et de violences en tous genres...

• Tu ne trompes personne sur ta fiche...
A aucun moment l'on pourrait penser que, parce que ton perso serait de lignée noble, il pourrait être 'préservé' de la 'réalité' de la vie ?... Puis-qu’élevé dans une sphère que l'on veut 'intouchable' ?

Assumer son enfant à bord en tant que pirate, c'est pas pour en faire une lavette... surtout devant un équipage à qui il faut faire montre d'autorité sans failles.

La Famille Pirate
Je te cite :
-------
Roward avait assisté à bien des scènes qui auraient certainement traumatisé de nombreux enfants, mais pour lui ce n’était rien*. Il grandissait dans un monde que la plupart des parents essayaient de cacher à leur progéniture. Un monde cruel, où la chance n’existait pas et où il n’y avait aucun ange gardien**. Un monde où les humains mourraient sans qu’aucun miracle ne survienne. Il ne fut jamais traumatisé, non. Il s’adapta simplement plus tôt à la réalité.
-------
*Là je vois la référence à ton choix de compétence 'Résistance Mentale', mais ça n'en fera pas un psychopathe...
**Son père l'a pourtant sauvé d'une attaque d'un navire ennemi. Si son père n'avait pas joué l'ange gardien, ton perso aurait sauté de lui-même par dessus bord ou se serait fait massacrer ?
Le Capitaine a formé son fils à la vie de Pirate mais il l'a planqué dans sa cabine le jour d'une attaque...
-------

Encore une fois, en assumant son fils à bord, le Capitaine n'a aucun intérêt à tolérer que son l'équipage se foutre de la gueule de sa progéniture... et qu'il ne soit qu'un pleutre dans ses pattes !

On se doute bien que ton personnage a passé son enfance sur un navire, avec des Hommes. Il a même probablement été dans quelques ports pour boire dans des tavernes mal fréquentées et des bordels ?
-----
Ça 'je' le dis, mais tu ne l'as pas écrit.
Si j'me réfère à ton histoire seule, ton perso n'a jamais collé le pied sur la terre ferme ?? Sa seule femme référente c'est le vague 'souvenir' qu'il a de 'sa mère'... Il n'a jamais vu d'autres enfants... et ne connait que Son Père et L’Équipage qui lui obéit.

D'ailleurs j'ai du mal à comprendre où tu veux en venir avec :
un équipage qu’il considérait en quelque sorte comme une deuxième famille, bien que cela n’aille pas plus loin.
Comment ça pourrait 'aller plus loin' ?
Il les considère comme des membres de sa famille.
Considérer me semble déjà très parlant dans la phrase. Ton personnage est proche de l'équipage et inversement, j'vois pas en quoi le 'ça ne va pas plus loin', sert ?
Si ça devait 'aller plus loin' alors on f'rait un mariage sur le pont entre ton perso et un membre de l'équipage, histoire que ce qu'il considère  déjà être de sa famille le soit réellement...... ??

-----
Je pense que tu te trompe en disant que ton perso vit quelque chose de peu banal et qui en aurait traumatisé plus d'un : Il est dans ces conditions de vie...
---------------------------------------------------------

Échec du père
Capitaine pirate, qui élève son fils comme un hors la loi, comme un membre de son propre équipage (tout en le préservant de la mort).
Il lui apprend à lire et à écrire, à manier la dague autant que la langue et la plume...
Probablement pour en faire un gosse endurcit et malin !

Le Père disparait dans une attaque, l'enfant échoue sur une plage (là on ne sait toujours pas si l'enfant a déjà vu autre chose que la vie de Pirate) -si finalement, son père ne la pas PRÉSERVÉ de la réalité de la vie en dehors du navire, étant donné que... sans repère du Père, l'enfant est totalement à l'Ouest ?

-------------
Débarqué sans rien sur la plage, affaibli, le gosse se fait aborder par un 'chasseur de nocturne'.
Ça aurait pu être un pêcheur, un marin... un autre pirate... mais nan, c'est un 'chasseur de nocturne' qui chasse des crabes, probablement...
C'est ça le : les humains mourraient sans qu’aucun miracle ne survienne.
Le voilà pourtant le double miracle :
- Un type sorti juste à temps de nul part et qui est chasseur de nocturnes.

Donc... l'étranger lui propose de lui payer une chambre, au gosse. Parce qu'on aborde tous un type mourant sur la plage en lui disant 'j'te paye une chambre ?'
C'est un type généreux, qui cherche une âme (un enfant) à sauver sur la plage pour lui payer une chambre dans une taverne.

Le gamin, qui se méfie un peu quand même... le croit sur parole. -nan j'vais pas te violer où t'exploiter comme une pute mon enfant, suis moi...
-OKAY monsieur...

Donc le gosse prend un lit dans une chambre sans chercher à en savoir plus. On ne parle même pas d'un échange autour d'une table ou le gamin, affamé et assoiffé, se fait payer un bon grog et un repas par son mystérieux ange-gardien.
Après des jours de dérive sur l'océan, le gosse se couche punit de tout échange oral et de dessert.

Il suit comme un mouton cet étranger, ne cherche pas à fuir ou à se démerder par lui-même (beaucoup trop préservé par son père finalement).

Le lendemain, le type qui lui a payé sa chambre lui dit :
'J'ai un taff pour toi.' -mine sévère. (pourquoi cet air si sérieux... y'a eu un mort depuis ? Finalement y va lui faire des trucs sales à ce gamin ? Avoir accepté de se faire payer une chambre, ça lui a fait signer un pacte avec le diable ?)
Donc le 'mec-à-l'air-sévère' insiste et le gosse accepte sans trop savoir...

Le type lui parle d'un 'mort' à tuer. Le gosse répond presque automatiquement : 'un zombi' ?
Ha ! Donc... Il a vécu en Mer mais il connait la Race des Morts... pas celle des Nocturnes.

Pis j'comprends pas pourquoi le type est si mystérieux avec cette histoire de poutrer un déviant... surtout en prenant avec lui un gamin dont il ne sait (mais genre) absolument rien !
Il l'a trouvé à moitié crevé sur la plage et y s'est dit 'Han un élu ! C'est lui qu'il me faut, j'ai pas eu d'enfant, mais lui, il survivra' !
Et comme il va probablement plus avoir peur du mot 'Nocturne' j'vais lui dire qu'on va taper un mort-vivant.........

Bref... le gars a trouvé son nocturne, il a montrer au gamin comme sa s'passe et là, happy end, l'enfant et l'étranger son devenu cul et chemise et comme le gosse en avait marre de sa vie de pirate (la seule qu'il connaissait) il s'est lancé dans la chasse des Nocturnes dont il ne savait rien... et envers qui il n'avait rien de personnel à la base (vu qu'il ne les connaissait pas, et qu'un pirate, ça ne se bat pas pour sauver l'humanité des dents pointues, ça vie pour les dépouiller.)

...~oOo~...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delphine-b.wix.com/ginl
AuteurMessage
Le Narrateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 2901
Race : toutes
Métier : tous
Classe : MJ

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
0/0  (0/0)
Alignement Alignement: Neutre Strict
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces

MessageSujet: Re: Roward Leedod   Mar 12 Sep - 10:57
En l'état ça me convient. J'attends le retour des mjs qui ont participé de leurs avis sur cette fiche pour te valider.

...~oOo~...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://delphine-b.wix.com/ginl
AuteurMessage
Messages : 119
Classe : MJ

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
12/12  (12/12)
Alignement Alignement:
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces

MessageSujet: Re: Roward Leedod   Jeu 14 Sep - 18:17
Pour moi c'est ok ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Roward Leedod   
Revenir en haut Aller en bas
Roward Leedod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galgals :: L'autre monde :: Les Aventuriers :: Les Préfaces-
Ouvrir/Fermer la ChatBox