RSS
RSS
Alfred Sohothin



 
AccueilPortailRechercherMembresS'enregistrerConnexionFAQCalendrier

Partagez|

Alfred Sohothin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 19
Race : Humain Sud
Métier : Bûcheron - Artisan
Classe : Rôdeur

Ouvrage personnel
Pts de vie Pts de vie:
10/12  (10/12)
Alignement Alignement: Chaotique Bon
Monnaies Monnaies:
MonnaiesOrArg.Cuiv.
Pièces900

MessageSujet: Alfred Sohothin   Jeu 29 Mar - 2:05
Nom : Sohothin

Prénom : Alfred

Age : 22 ans

Taille : 1m77

Poids : 65kg

Surnom : -

Droitier / Gaucher : Droitier

Race : Humain

Système de création 2

Alignement : Chaotique Bon

Inventaire du personnage :
Sac du commerçant
- Veste de Cuir (1-4-1)
- Arc Long
- Corde 10m
- Petit sac
- Outils d'artisanat (Bois)
- Matériaux d'artisanat (Bois)
+ Hache de bûcheron (1D4)

Or :

Apparence physique :

Cet homme paraît malade. Son teint pâlot et ses cernes n'arrangent pas cette impression. Il semble être prêt à tomber au moindre coup de vent ; n'étant pas si grand que ça et n'ayant pas l'air bien massif non plus. Pourtant, ce gaillard passe pas mal de temps dans les bois, à couper des arbes à même le tronc ou seulement dans les hauteurs. Certains pensent qu'il était plus robuste qu'il ne le paraissait. Après tout, la vie d'un bûcheron doublé d'un artisan n'était pas aussi reposante.

Malgré son apparence ne respirant guère la santé, ses yeux bruns étincelaient de mille feux, ce qui contrastait avec sa peau blanche mais s'harmonisait parfaitement avec ses cheveux châtain cendrés mal coiffés.

A part ça, il avait l'air d'être un homme banal ; souvent stressé par la charge de travail qu'on lui donnait à l'atelier et aux nuits passées dans les étendues sauvages où barbares et autres bêtes hostiles le guettaient.

Caractère/Mental :

On raconte que cet homme aime se faire discret. Il parle peu de lui et cherche à en savoir beaucoup des autres. Son penchant pour l'écriture et la "lecture" lui apporte parfois respect de la part des plus vieux et des plus jeunes ; mais aussi des railleries de la part de ses congénères ; railleries qu'il se contente d'ignorer. Serviable, honnête, prêt à rendre service aux gens de son peuple, il ne cherche guère les problèmes et ne désire nullement s'en attirer. Non, vraiment, il avait l'air d'être quelqu'un de banal, qui vivait tranquillement sa vie et travaillait à la scierie, sans grand monde pour le déranger, sans grande famille pour le soutenir. Que diable cet individu pouvait-il bien penser de sa vie ?

Sa vie était tout simplement ennuyante.

Curieux et rapidement ennuyé par les choses qui l'entourent, Alfred est un homme assoiffé de connaissances et d'aventures ; mais limité dans ses rêves par des chaînes qui l'entravent dans son bourg. De plus, ses chances de survie étaient quasi nulles dans les régions où sévissaient barbares, bandits et autres bêtes dangereuses et affamées. Quel dommage ! A la place, il cherchait à parfaire son expertise dans la réparation du matériel en bois et à concevoir des outils qui révolutionneraient le quotidien de son peuple. Malheureusement, plusieurs points lui faisaient défauts : sa naïveté et sa capacité à fermer son esprit au monde extérieur lorsqu'il était absorbé par un quelconque objet qui suscitait son intérêt. Rêveur, altruiste, au fond de son être se cache quelqu'un d'ambitieux qui cherche à accomplir de grandes choses ; mais dont les responsabilités et le devoir l'empêchaient de partir.

Dons et/ou Talents : (2 + 1 bonus racial)
- Agile : donne un bonus en tentative d'esquive
- Sens de l'initiative : permet d'attaquer le premier
- Arme de prédilection : hache

Caractéristiques : Dextérité, Sagesse

Compétences : (15 + 1 bonus racial)
Adresse au tir, Alphabétisation, Artisanat, Artisanat du bois, Camouflage (rural), Connaissances (nature), Déplacement silencieux (rural), Escalade, Esquive, Fouille, Natation, Perception, Premier secours, Saut, Sixième sens, Survie

Histoire :

Alfred Sohothin est né à Courfière et ne s'est jamais trouvé très loin de Courfière. Deuxième enfant de sa fratrie, il fut rapidement initié, dès son plus jeune âge, aux métiers du bois et, surtout, à la religion. Son père était autrefois un bûcheron aguerri avant de devenir un talentueux menuisier ; tandis que sa mère était, disait-on, une intrépide chasseuse qui avait gagné sa place non sans difficulté. Tous deux étaient des adorateurs de Seri et priaient chaque jour la déesse ; et c'était donc sans surprise que leurs enfants se devaient d'adorer la Divinité.

Enfant, le jeune Alfred avait toujours semblé plus chétif que la moyenne des garçons de son âge. Souvent la cible des provocations et autres moqueries des autres, il se renferma sur lui-même, sa confiance ébranlée, se jugeant même indigne de ses parents. Par chance, il avait sa soeur à ses côtés, Althéa, qui, contrairement à lui, semblait douée dans tout ce qu'elle faisait. Il éprouvait à la fois de l'admiration et de la jalousie envers elle et avait tenté d'être aussi "parfait" qu'elle était "parfaite" ; mais en vain. Néanmoins, il retrouva peu à peu confiance en lui notamment grâce à sa vie qui mêlait celle d'un bûcheron, d'un artisan du bois, et d'un archer. La conception et l'entretien des arcs lui permit en outre de parfaire sa maîtrise de ces armes ; et à chaque fois que ses flèches faisaient mouche sur une cible d'entraînement, sa force morale s'enflammait de plus belle.

Le temps permit au jeune garçon d'acquérir plus d'expérience, autant dans son métier que dans sa philosophie de vie. Son esprit se développa et ses visites fréquentes auprès de la Déesse Seri lui permirent d'ouvrir les yeux sur le vaste monde qui l'entourait. Par-delà les collines se trouvaient la cité d'Earon qui regorgeait de mille trésors ; et au-delà de l'horizon se trouvaient des terres encore plus magnifiques et mystérieuses. Si un bûcheron ne devait pas souvent avoir l'opportunité de découvrir des livres ; Alfred, lui, s'était rapidement attaché au contenu de ces ouvrages grâce à l'aide involontaire de son paternel. C'était lors d'un beau jour ensoleillé que le jeune homme découvrit la beauté de la Bibliothèque d'Earon ; même si, ce jour-là, il avait été missionné pour transporter des meubles divers.

Animé par une étincelle de folie qui l'avait submergé, Alfred demanda conseil aux prêtres de Seri de Courfière et réussit à obtenir, après plusieurs discussions, la chance d'apprendre à lire et à écrire.

Ayant peu d'amis et n'ayant que son travail comme passe-temps, il avait trouvé dans la littérature une compagne fidèle qui stimulait son imagination et d'étancher sa soif de connaissances. Parfois, elle lui permettait même de s'isoler du monde extérieur pour se perdre dans les histoires cachées derrières de l'encre imbibant ces pages qu'il sondait des yeux.

Le monde dans lequel il vivait était riche, très riche. Alfred aurait aimé devenir un aventurier aguerri, un voyageur sans but, un écrivain contant ses propres aventures. Malheureusement, sa famille avait besoin de lui et il savait pertinemment que seul le danger l'attendait à l'extérieur.

Mais qui sait, peut-être un jour aura-t-il ce "déclic" qui lui fera faire le grand saut ?

Ou un simple coup du destin ?

Famille :

- Karthis Sohothin, père, 46 ans, bûcheron et artisan du bois
- Valiane Sohothin (née Magdäer), mère, 42 ans, chasseuse
- Althéa Sohothin, soeur aînée, 24 ans, chasseuse



Remarque? Aucune

Ou avez vous connu le forum? Reroll d'Isaac Rahvell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Sohothin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Alfred Ashford
» Décès de "Alfred Pennyworth"
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» FIL POESIE
» Départ précipité d'Alfred McMathis Jr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galgals :: L'autre monde :: Les Aventuriers :: Les Préfaces-
Ouvrir/Fermer la ChatBox